CatégoriesAlimentation Grossesse

La listériose et la toxoplasmose : comment les éviter ?

La listériose et la toxoplasmose sont deux intoxications alimentaires rares qui peuvent intervenir chez les adultes en bonne santé. Néanmoins, les femmes enceintes sont plus susceptibles de développer ces infections, car la grossesse modifie leur système immunitaire. Malgré qu’il s’agisse de maladies bénignes pour un adulte, si une femme enceinte contracte ces infections, cela peut avoir des conséquences sérieuses sur son bébé. Alors, pour éviter cela, il est important de surveiller son alimentation de près et de changer certaines de ses habitudes durant sa grossesse. Attention, il faut bien distinguer la listériose de la toxoplasmose car elles ne sont pas présentes dans les mêmes aliments !


La listériose

La listériose est une maladie d’origine alimentaire due à listeria monocytogenes, une bactérie de petite taille. Elle est très résistante en milieu extérieur et sa température optimale de croissance se situe entre 30 et 37°C. Sensible à la chaleur, elle meurt après  30 minutes de cuisson à 60°C.

Les signes et les conséquences de la listériose

Les symptômes les plus courants de la listériose chez les femmes enceintes sont ressemblants à ceux de la grippe : fièvre, frissons, fatigue, maux de tête, douleurs musculaires ou articulaires, nausées, vomissements, crampes, diarrhée ou constipation.

 

Concernant les conséquences de la listériose, elles peuvent être très sérieuses (fausse couche, accouchement prématuré et malformation foetale…).

Les aliments à éviter pendant la grossesse

On peut retrouver la listériose notamment dans les aliments crus alors il faut éviter :

  • Le lait et la crème crus et tous les fromages au lait cru non pasteurisés
  • La viande et les poissons crus ou mi-cuits
  • Charcuteries et viandes sèches
  • Les poissons fumés
  • Les coquillages crus
  • Les légumes crus qui n’ont pas été correctement lavés

La toxoplasmose

La toxoplasmose est une infection due à un parasite microscopique, nommé Toxoplasma gondii. Elle se reproduit dans l’intestin des chats et peut se trouver, sous forme de kystes, dans les muscles de nombreux animaux de boucherie. 

Les signes et les conséquences de la toxoplasmose

Concernant cette infection, certaines femmes sont immunisées. Elle est détectée lors de la prise de sang de début de grossesse. Dans le cas contraire, un contrôle est réalisé tous les mois pour prévenir une quelconque infection. En cas d’infection, un traitement adapté vous sera prescrit.

 

Dans le cas de la toxoplasmose, généralement les femmes infectées n’ont pas de symptômes mais dans le cas contraire, ils s’apparentent à ceux de la grippe ou de la mononucléose : courbatures, ganglions enflés, fatigue, maux de tête, fièvre et, parfois, des maux de gorge.

 

La bactérie de la toxoplasmose se transmet au fœtus par le placenta et peut avoir des conséquences sur le bébé (fausse couche et malformation foetale).

Les aliments à éviter pendant la grossesse

  • Les viandes crues ou peu cuites
  • Les gibiers fumés ou marinés
  • Les mollusques crus
  • Les légumes, fruits et les herbes aromatiques consommés crus qui n’ont pas été soigneusement lavés

Précautions à adopter pour éviter de contracter la listériose et la toxoplasmose

  • Lavez les fruits et les légumes à l’eau avec un peu de vinaigre blanc avant de les manger crus, de les couper ou de les faire cuire.
  • Utilisez une brosse à légumes pour bien nettoyer les fruits et les légumes qui sont mangés avec la pelure.
  • Lavez les fines herbes.
  • Évitez tout contact entre les viandes crues et les autres aliments.
  • Faites cuire à cœur les viandes, les poissons, les fruits de mer, les œufs et les germinations avant de les manger.
  • Faites dégeler les aliments au réfrigérateur, et non à température ambiante.
  • Utilisez des ustensiles, des planches à découper et des assiettes différentes pour préparer et manipuler les aliments crus et les aliments cuits.
  • Lavez vos mains et les surfaces de travail à l’eau chaude savonneuse avant de cuisiner et après avoir manipulé des viandes crues.
  • Nettoyez sans tarder tout écoulement de viande au réfrigérateur.
  • Changez souvent vos linges de cuisine au courant de la semaine.

Autres précautions à prendre pour éviter la toxoplasmose

Les chats peuvent porter la toxoplasmose et peuvent la transmettre à travers leurs excréments alors ne changez pas la litière de votre animal. Dans le cas où vous n’avez pas le choix, changez la litière avec des gants et lavez-vous les mains soigneusement juste après.

 

Lorsque vous jardinez, portez également des gants et n’oubliez pas de bien nettoyer les fruits et les légumes qui ont été en contact avec la terre.

 

 

La team Célanne <3

CatégoriesAlimentation Bien être Parole de Pros Post Partum

L’importance de l’alimentation post-partum

J’ai rencontré le Docteur Delphine Lamireau, pédiatre au CHU de Bordeaux et responsable des lactariums de Bordeaux et Marmande. Cette rencontre, à l’occasion d’un rendez-vous médical pour mon fils alors âgé d’un mois, fut décisive lors de la création du concept Célanne. Nous avons eu la chance de bénéficier de ses connaissances scientifiques pour co-créer nos recettes. L’objectif de Célanne est triple : régaler les jeunes mamans, leur permettre de mieux récupérer après l’accouchement, et enfin, mettre toutes les chances de leur côté pour mener à bien leur projet d’allaitement en choisissant une alimentation adaptée. Voici un résumé de ses tips nutrition lorsqu’on vient de mettre au monde un (ou plusieurs !) enfant(s) : 

Pendant le post-partum et notamment au cours de l’allaitement, il est important de bien manger sur le plan nutritionnel mais cela doit rester avant tout un plaisir. 

En allaitant, la jeune maman brûle environ 500 calories par jour. Cela va contribuer à la perte progressive des réserves de graisse constituées pendant la grossesse. Attention toutefois à ne pas maigrir trop vite, au risque de libérer les toxines dans le lait maternel. Les toxines se logeant dans les graisses, il est déconseillé de faire un régime lorsqu’on allaite. La perte de poids se fera naturellement pendant les six mois qui suivent l’accouchement.  

Il faut donc manger normalement sachant que consommer des produits bio est l’idéal. Prévoyez quatre repas par jour: un petit déjeuner, un déjeuner, une collation et un dîner. 

Une alimentation variée +++ est essentielle pour couvrir tous ces besoins, permettre à son corps de récupérer de l’accouchement et donner le meilleur à son bébé si on l’allaite. On fait le plein de vitamines en consommant des fruits et légumes de saison, si possible bio ainsi que des féculents complets bio (riz, pâtes, pain… ).

On n’hésite pas à se ruer sur les acides gras essentiels tels que les omégas 3 d’origine végétale comme l’huile de colza, l’huile de lin, l’huile de noix, les oléagineux et d’origine animale comme le saumon, le maquereau et les sardines… Privilégiez les petits poissons. On peut tout à fait consommer du lait cru et des crustacés, cela n’est plus contre-indiqué comme lors de la grossesse. En effet, il n’existe plus de risque de transmission de listériose de la maman au nouveau-né. 

Plus la maman va manger varié, plus son lait aura un goût varié et moins le bébé aura des difficultés à se diversifier puisqu’il aura eu accès à toute une palette gustative. 

Les carences les plus fréquentes sont les suivantes : fer, vitamines D et K, calcium, iode (oligo élément indispensable qu’on trouve dans les crustacés, poissons, œufs, produits laitiers, céréales, sel iodé). Les mamans vegan sont souvent carencées en vitamine B12 car elle est totalement absente du monde végétal. Il faudra penser à une supplémentation en vitamines si elles souhaitent rester vegan pendant l’allaitement. 

Si on ne tolère pas le lactose ou si Bébé est allergique aux protéines de lait de vache, on opte pour des boissons végétales enrichies en calcium.

Limiter la consommation de café et de thé ainsi que les phyto œstrogènes comme le soja. Eviter les graisses saturées et les produits transformés industriels.

Enfin, il est important de s’hydrater en buvant sans se forcer 1,5L de boisson par jour. Pour varier les plaisirs, on peut opter pour des tisanes bio et sans arôme à consommer chaudes ou froides. Certaines tisanes contiendraient même des boosters de lactation. C’est le cas du fenouil, du fenugrec, de l’anis et du carvi. 

En conclusion : les Mamas, prêtez une attention toute particulière à votre alimentation mais surtout faites-vous plaisir ! Cela contribue à sécréter de l’ocytocine, cette hormone du plaisir  qui stimule la production de lait et connue pour son rôle dans l’attachement mère-enfant. 

A très vite 🙂

Amélie, Team Célanne

CatégoriesAlimentation Bien être Parole de Mamas Post Partum

Les essentiels pour un retour serein de la maternité

Lorsque vous rentrez de la maternité, votre vie a changé ! La joie de ramener votre nouveau né à la maison, mais aussi l’appréhension de cette nouvelle vie qui démarre. Alors pour ne pas avoir de stress supplémentaire, il est important d’anticiper des petites choses qui vous faciliterons la vie au retour de la maternité ! Comme toujours la liste dressée peut être complétée et est à ajuster en fonction de vos envies, vos besoins … N’hésitez pas en commentaire à nous faire part de vos essentiels post partum à anticiper.

  • Manger c’est la vie !! Bien manger c’est essentiel, pour le plaisir, pour reprendre des forces … alors le mieux c’est de n’avoir qu’à réchauffer des repas déjà cuisiner. Ça vous évite de réfléchir aux menus, de faire les courses, de cuisiner, de faire la vaisselle… Le temps “libre” est précieux !
    Pour les Bordelaises Célanne vous livre 3 jours de repas (petits déjeuner, déjeuner, gouter et diner) journées food Mama ou journées food Parents (faites vous le offrir en l’ajoutant à votre liste de naissance). Pour les autres parents, vous pouvez cuisiner en amont et remplir votre congélateur de petits plats qu’il vous suffira de réchauffer.
  • Préparer les essentiels pour le couchage, le bain du bébé mais aussi la table à langer pour ne pas avoir a aménager ou courir dans les magasin pour s’équiper. La décoration de la chambre peut attendre mais pas le mobilier dont vous aurez besoin toute la journée ! Si jamais bébé arrive un poil trop tôt et qu’il vous manque des petites choses, n’hésitez pas à faire appel à vos proches (amis, famille..) pour qu’il se chargent des derniers achats, aménagement pendant que vous être encore a la maternité. Ça évite au deuxième parents de courir partout, au lieu d’être avec vous et votre merveille, et puis ils seront ravis de vous aider !!
  • Si vous n’allaitez pas, prévoyez déjà une boite de lait naissance dés que vous avez fait votre choix de lait. Attention ne faites pas un giga stock au cas où il ne convienne pas à votre bébé et qu’il faille en changer.
  • Si vous souhaitez allaiter. Parfois ça roule dés le début, parfois (dans la majorité des cas) ça peut être un peu compliquer à mettre en place alors vous pouvez prévoir « le pire » de la crème bout de seins, des coquillage en nacre, des pads au miel Melicare. Si vous souhaitez tirer votre lait vous pourrez louer en pharmacie un tire lait ou en acheter un (dans le doute de vous en servir, préférer la location dans un premier temps). Prévoir aussi un ou deux biberons et une boite de lait “au cas ou” pour éviter le crève coeur de devoir aller en acheter.
  • Pour les mamas qui n’allaitent pas, prévoir plusieurs biberons de différentes marques, plusieurs tétines avec différentes formes et débits. Faites vous en prêter par des proches, ça évite trop de dépenses, n’achetez en neuf que les tétines qui vont dessus. Un fois que vous savez lequel il faut pour votre bébé, faites le plein dans le modèle choisi.
  • Prévoir un stock de couches pour avoir l’esprit tranquille. Prévoir peut être 2 marques différentes, toujours dans le but d’avoir quelque chose qui convient au mieux. Dés que vous avez choisi la marque et le modèle, ruez vous sur la première promo pour faire le plein !
  • Pour le choix du lait, bon courage ^^ Un petit conseil pratique (au delà de la composition etc), pensez à choisir un lait assez répandu pour ne jamais devoir faire 5 pharmacies, et 4 supermarchés pour le trouver !

Si il ne devait rester qu’un conseil : NE PAS HESITER A SOLLICITER VOS PROCHES POUR VOUS AIDER !!! Ils sont toujours là pour les apéros? Alors ils seront là aussi pour vous faire quelques courses, un peu de ménage, vous trouvez des boites de lait, acheter d’autres biberons ou des couches, venir quelques heures s’occuper de la merveille pour que vous puissiez faire une sieste ou juste prendre un douche … et en plus ils le feront avec grand plaisir !

A très vite,

Margot Team Célanne